Na?
Les infrarouges long (ou lointains)


ImageDurant les 25 dernières années, les chercheurs et cliniciens japonais et chinois ont fait des recherches très complètes sur les traitements à base d’infrarouges.
Au Japon, un Institut des Infrarouges est composé de docteurs qui se dédient
à la recherche sur les infrarouges. Celle-ci a démontré le bien-fondé des thérapies à base d’infrarouges.

 

 

 

l’énergie des rayons du soleil

Nous savons que l’énergie des rayons du soleil, les photons, contrôlent des processus vitaux. Chez l’homme, les photons agissent en tant que catalyseurs dans la production de sucres, graisses et protéines. Les photons stimulent le système endocrinien, le métabolisme, les réactions enzymatiques aussi bien que l’activité du cerveau.


Lorsque ce lien est perturbé notre corps entre en dysfonction. Lorsque les enzymes normalement actifs de la cellule ne reçoivent pas de  lumière à la longueur d’onde appropriée, ils se mettent en état de veille. Ils ne peuvent alors plus assumer les réactions métaboliques cellulaires normales. Cela se traduit par une énergie cellulaire appauvrie, des insuffisances glandulaires et une capacité réduite à brûler les graisses et les toxines.
Le photobiologiste, John Nash Ott - pionnier qui a étudié les effets biologiques de la lumière - pense que la « malillumination » contribue à la fatigue, la dépression, un affaiblissement des fonctions immunitaires, la perte des cheveux, aux affections de la peau et autres maladies.
Une étude récente du Département de Pathologie Clinique du Ministère de la Santé des Etats-Unis a montré que le manque de lumière plein spectre contribue à une baisse du tonus musculaire. Les fenêtres, les pare-brises, les lunettes, la pollution atmosphérique et les lotions solaires filtrent une partie du spectre lumineux et contribuent à cette insuffisance.


Selon le chercheur John Zimmerman, la plupart des bureaux, même sans volets et avec les lumières allumées ont un niveau de lumière de 500 lux, soit 1 % de la lumière extérieure qui est d’à peu près de 50000 lux.
Selon le prix Nobel Albert Szent-Gyorgi qui a découvert la vitamine C, le manque de lumière peut littéralement altérer les fonctions biologiques vitales. De nombreuses études démontrent que la lumière du soleil produit un effet métabolique sur le corps similaire à celui de l’exercice.
Après un bain de soleil, le taux d’acide lactique, un sous-produit du métabolisme musculaire source des courbatures, est réduit de façon significative. Les bains de soleil augmentent également la capacité des poumons à assimiler l’oxygène ainsi que la capacité du sang à le transporter.
Des recherches plus récentes montrent que la lumière du soleil stimule la glande thyroïde et augmentent les sécrétions thyroïdiennes, cela se traduit par un métabolisme accru et une perte de poids.


L’énergie solaire couvre un large spectre incluant l’infrarouge, la lumière visible, les ultraviolets, les rayons X et les rayons gamma. Seule une petite fraction des rayons solaires font partie du spectre visible. La plus grande partie de l’énergie solaire est émise dans le segment infrarouge de son spectre. Cette bande de lumière n’est pas visible mais peut être perçue en tant que chaleur, comme celle très agréable que l’on ressent lorsque l’on est allongé sur la plage.

les infrarouges lointains

Dans le spectre des rayons solaires, les infrarouges lointains sont les moins dangereux et les plus bénéfiques. De reste, on les dit « biogénétiques » car notre corps en a naturellement besoin. Leur longueur d'onde est celle du soleil levant et préside à tout développement de la vie dans la nature.

La partie visible du spectre qui a des longueurs d’onde très courtes est simplement réfléchie par le corps. Quand les infrarouges proches chauffent des substances organiques leur surface devient plus chaude que l’intérieur et par conduction chauffe l’intérieur.
 Par contraste, les infrarouges lointains pénètrent profondément et réchauffent de façon très uniforme. La chaleur qu'ils produisent stimulent notre organisme. Ils permettent une circulation énergétique optimale à l'équilibre de nos cellules et par conséquent favorisent naturellement tous les processus de régénération.


La guérison par la paume des mains (ou imposition des mains) qui fait partie de la tradition chinoise utilise cette propriété depuis 3 000 ans (cf Reiki). Certains yogis en Inde utilisent la paume de la main pour soulager la fatigue oculaire.
Dû à la pénétration profonde des rayons infrarouges dans le corps, il y a un réchauffement profond des muscles et des organes internes. Le corps répond à cette température avec une augmentation douce du volume du cœur et de son débit, induite par l’hypothalamus. Dans les années 80, des recherches poussées de la NASA ont mené à la conclusion que la stimulation cardiaque par infrarouges serait la façon idéale de maintenir les astronautes américains en forme pendant les longs voyages dans l’espace.

Bienfaits des infrarouges :

  • augmentent la circulation du sang en facilitant la dilatation des capillaires du système micro-circulatoire
  • réduisent les spasmes des muscles par réchauffement des fibres musculaires
  • éliminent les toxines
  • facilitent l’écoulement de la lymphe et aident à réduire les oedèmes et les inflammations
  • réduisent la douleur au niveau des terminaisons nerveuses
  • favorisent l’osmose des molécules d’eau à travers la membrane cellulaire
  • attirent les ions calcium vers la membrane cellulaire.

 

Détoxiner

Les humains sont des bio-accumulateurs et de nombreuses toxines ne peuvent être immédiatement éliminées et sont stockées dans notre corps. Quand des gaz toxiques tels que le sulfure dioxyde, le carbone dioxyde ou des substances toxiques tels que le plomb, le mercure ou le chlore rencontrent de larges molécules d’eau, ils sont encapsulés dans des cocons d’eau. Les toxines accumulées bloquent la circulation du sang et l’énergie de la cellule est amoindrie.
Le Dr Toshiko Yamazaki a fait des recherches poussées sur les infrarouges dans sa clinique au Japon. Dans son livre « La science des thérapies aux infrarouges lointains » (The Science of Far Infrared Therapies), elle explique qu’une des raisons pour lesquelles on obtient de bons résultats avec les infrarouges lointains pour une variété de maladies est la capacité de ceux-ci à enlever les toxines qui sont au cœur de plusieurs problèmes de santé.
Quand des ondes de 10 micromètres sont appliquées à ces larges molécules d’eau, l’eau se met à vibrer. Cette vibration biologiquement salutaire diminue le lien ionique qui maintient les atomes de cette molécule d’eau ensemble. Alors que ces molécules d’eau se dissocient, les gaz encapsulés ainsi que les autres matériaux toxiques sont libérés.

Les infrarouges lointains pénètrent les tissus à une profondeur de 4,8 cm. Des tests ont montré que l’énergie produite est si bien accordée avec le rayonnement de celle de notre propre corps que celui-ci absorbe 93 % du rayonnement infrarouge passant par la peau.
 

Avertissement

Les informations présentées dans cet article sont offertes uniquement à titre de référence et ont pour objet de stimuler l’intérêt des professionnels de la santé et du large public. Il n’y a aucune implication dans cet article à ce que la technologie à infrarouges lointains doive être utilisée pour guérir quelque maladie que ce soit.

 
< Précédent


Accueil
Actualité
Naturopathie
page en construction
page en construct. 2
page en construct. 3
Magnétisme
Les produits
Les tarifs
Témoignages
Mentions Légales
Mes bonnes adresses




 

En savoir plus sur  :

 

> l' Hypodermologie®

> les Infrarouges Longs